Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: venio

venio vĕnĭō, vēnī, ventum, īre (cf. βαίνω), intr., 1 venir : in locum Cic. Verr. 2, 4, 72, venir dans un lieu ; Delum Athenis Cic. Att. 5, 12, 1, d'Athènes à Délos ; astu (=Athenas) Nep. Alc. 6, 4 [cf. Them. 4, 1], venir à la ville (= Athènes) ; ad judicium de contione Cic. Clu. 93, venir de l'assemblée au tribunal ; [poét.] Italiam Virg. En. 1, 2, en Italie, cf. Virg. En. 2, 743 ; ad istum emptum venerunt illum locum senatorium Cic. Verr. 2, 2, 124, ils vinrent vers lui pour acheter cette place de sénateur ; [avec inf. de but] venerat aurum petere Pl. Bacch. 631, il était venu chercher l'or, cf. Virg. En. 1, 528 ; auxilio, subsidio venire, venir au secours, v. ces subst. ; in conspectum alicujus Cic. Fin. 1, 24, venir sous les regards de qqn || [en parl. de choses] : quæ sub aspectum veniunt Cic. de Or. 2, 358, les objets qui tombent sous la vue ; res alicui in mentem venit Cic. Br. 139, une chose vient à l'esprit de qqn ; venit mihi in mentem Catonis Cic. Verr. 2, 5, 180, il me souvient de Caton, v. mens || [pass. impers.] : ubi intellexit ultro ad se veniri Cæs. G. 5, 56, 1, quand il eut compris qu'on venait à lui spontanément ; Lilybæum venitur Cic. Verr. 2, 5, 141, on vient à Lilybée ; ad quos ventum erat Cæs. G. 2, 11, vers lesquels on était venu, cf. Cæs. G. 1, 43 ; 7, 61 ; Cic. Leg. 2, 6 || [sens jurid.] : contra rem alicujus Cic. Phil. 2, 3, intervenir (se présenter) contre les intérêts de qqn 2 [en parl. du temps] : tempus victoriæ venit Cæs. G. 7, 66, 2, le moment de vaincre est venu, cf. Cæs. G. 1, 8 ; 7, 3 ; veniens annus Cic. Q. 3, 4, 4, l'année qui vient (prochaine) 3 venir, arriver, se présenter, se montrer : illic veniunt felicius uvæ Virg. G. 1, 54, là les raisins viennent plus heureusement, cf. Virg. G. 2, 11 ; 2, 58 || [avec le dat.] : dum tibi litteræ meæ veniant Cic. Fam. 11, 24, 2, jusqu'à ce que mes lettres t'arrivent ; hereditas alicui venit Cic. Cæc. 74 ; Verr. 2, 4, 62, un héritage arrive, échoit à qqn ; ex otio meo commodum rei publicæ venit Sall. J. 4, 4, l'état tire avantage de ma vie de loisir || sæpe venit ad aures meas te... dicere Cic. Marc. 25, souvent il m'est revenu aux oreilles que tu disais... || provenir : vitium pejus ex inopia venit Quint. 2, 4, 4, un défaut plus grand provient de la disette, cf. Quint. 5, 10, 34 4 parvenir à : ad id quod cupiebat venit Cic. Off. 1, 113, il est venu à ses fins 5 venir à qqch., venir dans tel ou tel état : aliquis venit in calamitatem Cic. Amer. 49, qqn tombe dans une situation malheureuse ; aliquid in proverbii consuetudinem venit Cic. Off. 2, 55, qqch. est passé à l'état de proverbe ; in consuetudinem Alexandrinæ vitæ venerant Cæs. C. 3, 110, 2, ils avaient pris les habitudes de vie d'Alexandrie ; in contemptionem alicui Cæs. G. 3, 17, 5, devenir pour qqn un objet de mépris ; in odium (alicui) Cic. Fin. 2, 79 ; Rep. 1, 62, en venir à être détesté (de qqn) ; in periculum Cæs. C. 1, 17, 2, tomber dans le danger ; in spem regni obtinendi Cæs. G. 1, 18, 9, concevoir l'espérance de détenir le trône ; in potestatem alicujus Cæs. C. 2, 32, 4, se rendre, se soumettre à qqn ; in existimantium arbitrium Cic. Br. 92, s'exposer au jugement décisif des critiques || sæpe in eum locum ventum est ut Cæs. G. 6, 43, 4, souvent les choses en vinrent à ce point que... ; ad condicionem alicujus Cic. Verr. 2, 3, 146, accepter les conditions de qqn ; res venit prope secessionem Liv. 6, 42, 10, on en vint presque à une sécession ; ad ultimum dimicationis res venit Liv. 2, 56, 5, on en vient à un combat à outrance 6 venir à, en venir à [dans un développt] : ut jam a fabulis ad facta veniamus Cic. Rep. 2, 4, pour que maintenant nous passions des récits fabuleux aux faits, cf. Cic. Amer. 46 ; venio ad tertiam (epistulam) Cic. Q. 3, 1, 12, j'en viens à la troisième lettre, cf. Cic. Att. 14, 19, 5 ; Ac. 2, 12 ; Rep. 3, 45 ; Verr. 2, 4, 1. → fut. arch., venibo Pompon. Com. 65 (Non. 508, 23) ; impf. sync. venibat Ter. Phorm. 652 ; gén. pl. du part. prés. venientum Virg. G. 4, 167 ; En. 1, 434 ; 6, 755, pour le mètre.