Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: vereor

vereor vĕrĕor, ĭtus sum, ērī, tr., 1 avoir une crainte respectueuse pour, révérer, respecter : vereri et diligere aliquem Cic. Off. 1, 136, respecter et estimer qqn ; metuebant eum servi, verebantur liberi Cic. CM 37, il était craint de ses esclaves, révéré de ses enfants, cf. Cic. Phil. 12, 29 ; Liv. 39, 37, 17 || appréhender, craindre : non se hostem vereri, sed angustias itineris... timere dicebant Cæs. G. 1, 39, 6, ils disaient qu'ils n'avaient pas l'appréhension de l'ennemi, mais qu'ils craignaient l'étroitesse des défilés, cf. Cæs. G. 5, 48 ; C. 3, 21 ; Cic. Or. 1 ; Nat. 2, 59 || [abst] avoir de l'appréhension, de la crainte, de aliqua re Cic. CM 18, à propos de qqch. ; navibus veritus Cæs. G. 5, 9, 1, ayant de l'appréhension pour les navires || [avec gén. de relation] : ne tui quidem testimonii veritus Cic. Att. 8, 4, 1, sans être même en souci de ton témoignage, cf. Ter. Phorm. 971 ; Afran., Acc. d. Non. 496, 29 ; 497, 2 || [imperst] nihilne te populi veretur ? Atta 7, n'as-tu aucun souci du peuple, cf. pudet 2 [constr.] : a) [avec inf.] appréhender de, craindre de : Cic. Leg. 1, 37 ; Fam. 6, 6, 6 ; 13, 18, 2 ; Cæs. G. 5, 6 ; [imperst] aliquem non veritum est avec inf. Cic. Fin. 2, 39, qqn n'a pas craint de ; b) [avec prop. inf.] appréhender que : Pl. Mil. 1285 ; Acc. Tr. 157 ; c) [avec interr. indir.] se demander avec inquiétude, avec appréhension : Ter. Andr. 176 ; vereri ecquodnam curriculum sit habitura tua industria Cic. Br. 22, se demander avec inquiétude quelle carrière aura ton activité, cf. Att. 7, 7, 3 ; d) [avec ne subj.] craindre que : Cic. Rep. 1, 70 ; 3, 70 ; de Or. 1, 234, etc. ; Cæs. G. 1, 19 ; 1, 42, etc. ; verens, ne Cic. de Or. 2, 14 ; 3, 33 ; Nat. 1, 18 ; Top. 4 ; Fam. 13, 19, 2 ; Att. 10, 8, 5 ; 15, 21, 1 || vereor ne barbarorum rex fuerit (Romulus) Cic. Rep. 1, 58, je crains bien que Romulus ait régné sur des barbares = il est probable que, il faut croire que ; e) [avec ne... non] craindre que ne... pas : Cic. Fam. 14, 5, 1 ; [d'ordinaire non vereor ne... non] Cic. Verr. 2, 2, 118 ; 4, 82 ; Fam. 2, 1, 1 ; 2, 5, 2 ; Mil. 95 ; de Or. 1, 250, etc. ; quid est cur verear, ne... non ? Cic. Fin. 1, 34, pourquoi craindrais-je de ne pas ? f) [avec ut subj.] craindre que ne... pas [v. paveo § 2] : Cic. Tusc. 2, 46 ; de Or. 1, 35 ; Agr. 2, 58 ; Fam. 14, 14, 1 ; Att. 6, 4, 2 ; 11, 22, 1 ; Cæs. *G. 5, 47.