Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: vero

vero,¹ 1 vērō,

I adv. 1 vraiment, à coup sûr, en vérité : hic verost, qui Ter. Eun. 299, c'est bien celui qui ; veron serio ? Pl. Truc. 302, vraiment, sérieusement ? cf. Pl. Cas. 741 ; adulescentulus, quem tu videre vero velles Ter. Eun. 687, un jeune homme que tu voudrais voir à coup sûr ; hercle vero serio Ter. Ad. 975, par Hercule, vraiment sérieusement, cf. Ter. Eun. 393 ; magnifica vero vox Cic. Off. 3, 1, mot admirable vraiment, cf. Cic. Off. 1, 89 ; 3, 1 ; 3, 34 ; 3, 99 ; nec vero est quicquam... Cic. Off. 1, 150, et il n'y a vraiment rien... ; hæc ubi convenerunt, tunc vero Liv. 25, 8, 9, ces conventions faites, alors vraiment, alors décidément || [dans les réponses] : dixi hercle vero Pl. Mil. 367, oui, parfaitement, je l'ai dit, cf. Pl. St. 597 ; Cic. Br. 300 ; Off. 2, 71 ; 3, 55 ; 3, 97 ; Div. 1, 104 ; Tusc. 2, 26 : « in sententia permaneto » ; « vero, nisi... » Cic. Mur. 65, « persiste dans ton sentiment », « oui, vraiment, à moins que...» ; minime vero Cic. Rep. 1, 61, vraiment pas du tout ; non, pour sûr, cf. Cic. Rep. 3, 44 ; Off. 3, 29, etc. ; v. Cic. CM 27 || quasi vero Cic. Div. 2, 27, comme si vraiment ; nisi vero, immo vero, v. ces mots ; an vero ? Cic. de Or. 1, 37, est-ce que vraiment ? at vero Cic. Tusc. 5, 114, mais pour sûr 2 [après ponctuation forte] au vrai, de fait, la vérité c'est que : Cic. Mil. 12 ; 15 ; Br. 269 ; Mur. 46 || et vero Cic. Br. 165, et au vrai, et de fait, cf. Cic. Or. 136 || [en tête d'une lettre] ego vero Cic. Att. 9, 9, 1, il est vrai que, cf. Cic. Fam. 7, 30, 1 3 [dans l'intérieur d'une phrase, pour enchérir] et même, voire, voire même : et per se et per suos et vero etiam per alienos Cic. Mur. 45, et par lui et par les siens et même vraiment par des étrangers, voire même par, cf. Cic. Off. 1, 147 || v. nec, neque vero || is, si quis esset aut si etiam umquam fuisset aut vero si esse posset Cic. de Or. 1, 76, cet homme, s'il existait, ou si même il avait jamais existé, voire, s'il pouvait exister [= allons même plus loin] 4 [dans les exhortations] : cape vero Pl. Bacch. 1061, prends donc, prends seulement ; prends, allons, voyons, cf. Pl. Epid. 3 ; 723 ; Ter. Phorm. 435 || age vero, v. age.

II conj. de coord., 1 [marquant une faible opposition, souvent équivalant au grec δέ] : tres jam copiarum partes Helvetios id flumen traduxisse, quartam vero partem citra flumen Ararim reliquam esse Cæs. G. 1, 12, 2, [informé] que les Helvètes avaient fait traverser le fleuve aux trois quarts de leurs troupes, mais que (ou et que) un quart restait en deçà de l'Arar, cf. Cic. Div. 2, 22 ; 2, 145 ; Nat. 1, 52, etc. || mais en vérité, mais : Cic. Fin. 4, 7 ; Sest. 143 ; Tusc. 1, 82 ; Cæc. 3 ; Off. 2, 27 2 [pour détacher un mot] quant à : Smyrnæi vero Cic. Arch. 19, quant aux habitants de Smyrne, cf. Cic. Planc. 86 ; Rep. 1, 12, etc.