Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: blandus

blandus blandus, a, um, 1 caressant, câlin, flatteur : secerni blandus amicus a vero potest Cic. Læl. 95, on peut séparer l'ami qui flatte de l'ami véritable || an blandiores alienis quam vestris estis ? Liv. 34, 2, 10, ou bien êtes-vous plus caressantes pour des étrangers que pour vos maris ? mihi blandissimus Quint. 6, præf. 8, si caressant pour moi ; adversus aliquem Cic. Att. 12, 3, 1, flatteur (complimenteur) à l'égard de qqn || [constructions poét.] : blanda genas vocemque Stat. Th. 9, 155, ayant la caresse (le charme) sur ses joues et dans sa voix (12, 532) ; blandus precum Stat. Ach. 1, 911, employant de douces prières ; blandus... ducere quercus Hor. O. 1, 12, 11, dont la séduction sait entraîner les chênes 2 caressant, attrayant, séduisant : (securitas) specie blanda Cic. Læl. 47, (sérénité, absence de soucis) en apparence séduisante ; otium consuetudine in dies blandius Liv. 23, 18, 12, l'inaction, que l'habitude rend plus attrayante (plus douce) de jour en jour ; blandis vocibus Virg. En. 1, 670, par de flatteuses paroles ; blandi flores Virg. B. 4, 23, fleurs exquises || blanda dicere Sen. Nat. 4, præf. 12, dire des choses flatteuses ; asperis blandisque pariter invictus Sen. Ep. 66, 6, indifférent également aux duretés et aux caresses du sort.