Close Window

Gaffiot, Dictionnaire latin-français (2016, ex 1934), merci à G. Gréco, M. De Wilde, B. Maréchal, K. Ôkubo!: caligo

caligo,¹ 1 cālīgō, ĭnis, f., 1 tout état sombre de l'atmosphère : nox obruit ingenti caligine terras Lucr. 5, 650, la nuit couvre la terre d'un immense voile sombre ; caliginis aer Lucr. 4, 313, couche d'air obscure ; (ventus) crassa volvit caligine fumum Lucr. 6, 691, (le vent) pousse en tourbillon une fumée d'un noir épais (les noirs tourbillons d'une fumée épaisse) ; picea caligine Virg. G. 2, 309, d'un noir de poix ; nubis caligo crassa Lucr. 6, 461, l'épaisseur sombre d'un nuage || obscurité, ténèbres : tætris tenebris et caligine Cic. Agr. 2, 44, par des ténèbres et une obscurité affreuses ; pandere res alta terra et caligine mersas Virg. En. 6, 266, dévoiler les secrets enfouis sous l'épaisseur de la terre dans les ténèbres (dans les sombres profondeurs de la terre) || brouillard, vapeur épaisse, nuage : solum densa in caligine Turnum vestigat lustrans Virg. En. 12, 466, Turnus est le seul qu'il cherche des yeux dans l'épais nuage de la bataille ; noctem insequentem eadem caligo obtinuit Liv. 29, 27, 7, la nuit suivante, le même brouillard persista ; densa caligo occæcaverat diem Liv. 33, 7, 2, un brouillard épais avait aveuglé le jour ; discussa caligine Curt. 4, 12, 22, le brouillard s'étant dissipé ; videre quasi per caliginem Cic. Phil. 12, 3, voir comme à travers un nuage, cf. Fin. 5, 43 ; discussa est illa caligo, quam paullo ante dixi Cic. Phil. 12, 5, il s'est dissipé ce nuage dont je parlais tout à l'heure || brouillard qui s'étend sur les yeux : cum altitudo caliginem oculis offudisset Liv. 26, 45, 3, comme la hauteur leur causait le vertige (étendait un brouillard sur leurs yeux) ; cervix ejus saxo ita icta est, ut oculis caligine offusa collaberetur Curt. 7, 6, 22, il fut frappé d'une pierre à la tête de telle sorte, qu'un brouillard s'étant étendu sur ses yeux, il s'écroula [sans connaissance] 2 [fig., métaph. diverses] : ténèbres [= époque troublée] : vide nunc caliginem temporum illorum Cic. Planc. 96, vois maintenant les ténèbres [le malheur] de ces temps-là (Sen. 5 ; Verr. 2, 3, 177) || nuit, détresse : illa caligo bonorum Cic. Prov. 43, cette nuit dans laquelle se trouvaient les gens de bien || nuit, brouillards de l'intelligence, ignorance : philosophia ab animo tamquam ab oculis caliginem dispulit Cic. Tusc. 1, 64, la philosophie a dispersé loin de l'esprit, comme on le ferait des yeux, les nuages qui l'enveloppaient ; hic error, hæc indoctorum animis offusa caligo est, quod... Cic. Tusc. 5, 6, cette erreur, ces ténèbres sont répandues sur les esprits des ignorants, parce que...